AUTOPRODUCTION

Sortir un disque en auto-production commence souvent par chercher de l'argent ou en investir, ne pas y parvenir comme on espérait, et équivaut donc souvent à mal payer ses collaborateurs, qui en dépit de leur immense talent sont aussi des gens généreux et souvent des copains ; c'est aussi souvent tenter de gagner un peu d'argent en faisant du merchandising (t-shirts, mugs et autres) que l'on fait fabriquer par de grosses entreprises qui sous-traitent on ne sait pas où (et on préfère ne pas le savoir parce qu'un t-shirt acheté moins de 5.- n'a pas été fabriqué par des employés bien payés... Et c'est pas du coton bio...) ; c'est ensuite payer pour mettre sa musique sur des plateformes de streaming sur lesquelles, pour un petit groupe, il est impossible de gagner plus de quelques francs par mois ou par année ; c'est aussi passer beaucoup de temps sur les réseaux sociaux en publiant des posts plus ou moins bien réussis, avec une obligation de régularité. Parfois, c'est aussi finir avec des cartons de disques invendus à la cave parce que le groupe n'a pas tenu. Ça ne fait pas vraiment rêver.

Pour notre premier disque, on a envie de tenter autre chose. Ainsi, au lieu de continuer le déploiement d'une musique 2.0 (voir 3.0 !) boostée par les réseaux sociaux, le groupe aspire au "0.0", à la rematérialisation de l'objet et du moment musical. Pour ce faire, on s'associe à des artistes et des artisans, et chaque exemplaire de notre album sera un objet unique. Ce que l'on veut, c'est faire croitre les liens entre les musiciens, le public, et nos collègues artistes et artisans. Il y a aura des disques à 15.- et d'autres à 800.-, suivant ce que créeront les artistes. C'est en cours de préparation, c'est une idée qui arrive à la surface. Affaire à suivre.

Illustration © Claire McGill

© Claire McGill

ARTISTES

Illustration, graphisme, scénographie

MARIE-MORGANE ADATTE

Graphisme du dos de la pochette, scénographie de la tournée et 25 premiers exemplaires de la pochette du premier album du groupe.

Illustration

CLAIRE MCGILL

Illustration

ANGE VIOLENT

Illustration

MARTIN JAKOB

Illustration

RAPHAËL PIGUET

Illustration

MICHÈLE RUDAZ

Illustration

LIZA TROTTET

Illustration, réalisation

MANUEL BOSHUNG

Illustration

MARIE-FLORENCE BÜRKI

Illustration

MAMALUNA